jeudi 19 mai 2011

Ne vous en faites pas, seuls les malheureux sont recherchés.

Spy in the cab

Je parcours du regard la piste de danse où se meuvent des âmes transies, dansez, ou ils vous trouveront cachés sous terre et vous arroseront de leur potion du Bonheur, celle qu’ils vendent sur le petit écran, le sourire enchanteur et les pupilles pareilles à d' énormes papillons noirs. 

 Une chanson s’empare de leur intérieur, vous savez, de celles qui n’apparaissent qu’une fois la lune alerte; les genoux possédés, le regard vide dissimulant des secrets à jamais inavouables aux enfants du monde. Entrées sombres…

 « Laisse-toi dévorer par ce rythme et ferme les yeux, me murmure alors un inconnu. Ils nous dupent et nous passeront tous au détecteur de mensonge, le temps de trois battements de coeur, au moment même où nos larmes frôleront le sol. Alors ferme les yeux très fort et gobe ces timbres magiques en attendant que les Sylphes t’escortent jusqu’à leur royaume, ils surgissent toutes les soixante secondes. Surtout ne regarde pas en bas.»



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire